Pourboire : quel montant faut-il donner à travers le monde ?

Combien ? Où ? Quand ? Voilà quelques-unes des questions les plus récurrentes qui se posent quand vient le moment de donner un pourboire. En fonction des pays et même des cultures, le montant peut varier. Cependant, il convient dans un premier temps de s’accorder sur la définition du pourboire. De façon générale, il s’agit d’une récompense pour dire merci à une personne pour la qualité du service qu’elle a rendu. Dans de nombreux secteurs, dont celui de la restauration, le pourboire vient s’ajouter au salaire.

Mais quel montant faut-il au juste donner à travers le monde ?

Juste pour boire ?

Le don du pourboire n’est absolument pas obligatoire. Au Canada par exemple, il n’existe aucune disposition légale qui l’encadre. Dans les restaurants un peu partout dans le monde, le montant du pourboire dépend du standing. Il est généralement admis que le client donne 15% de la facture comme pourboire bien avant les taxes. Cependant, vous n’avez pas toujours de quoi faire ce calcul sur vous.

  •         Au Québec par exemple, 15% sont assimilables aux impôts (TPS et TVQ). Si votre addition fait par exemple 140 dollars, vous donnerez comme pourboire 20,90 dollars.
  •         La convention des 15% est aussi valable pour les vins et spiritueux. En mangeant dans un restaurant où on vous sert du vin, donnez 2 dollars supplémentaires par bouteille ouverte.
  •         Dans le cas où votre restaurant met à disposition un préposé au service stationnement, donnez-lui 2 dollars par portière ouverte.

Le pourboire à travers le monde

Cependant, il ne faut pas croire que la règle des 15% s’applique systématique dans tous les restaurants dans le monde. Dans ceux du style familial, les buffets ou les brunchs où le service est libre, il est recommandé de donner 10% de la facture comme pourboire avant les taxes. Il peut arriver des cas où vous n’êtes pas satisfait du service ou même de la nourriture. Que faire alors du pourboire ? Sachez que vous avez la possibilité de renvoyer votre assiette ou faire avec. Dans l’un ou l’autre des cas, donnez 15% de pourboire au serveur. Les fautes du cuisinier ne relèvent pas de sa responsabilité.

Par contre, si vous n’êtes pas satisfait du serveur, il est tout à fait possible de diminuer votre don. Bien entendu, il faudra tenir compte de la qualité du service qu’il vous a proposé. Si le service était vraiment à désirer, laissez un cent ou juste un euro.